ITER : Assystem remporte le contrat de développement du système de télémanipulation du « divertor »

5 février 2020

Assystem, 2ème groupe mondial d’ingénierie nucléaire, a remporté un contrat pour la conception finale de la phase 1 et l’essai du prototype du système de télémanipulation du « divertor » du réacteur (partie basse du réacteur) du projet ITER, le plus grand équipement d’énergie de fusion du monde, construit à Cadarache, dans le sud de la France.

Le système de télémanipulation du « divertor » du réacteur ITER est l’un des premiers systèmes développés au sein de la contribution européenne pour ITER par Fusion For Energy (F4E), l’organisation européenne en charge de l’engagement européen sur le projet. Précurseur, il est le premier dispositif à appliquer une expertise industrielle à des projets de fusion comportant une approche en matière d’ingénierie système, de sécurité par conception, de sauvetage et récupération, et de fiabilité incluant le durcissement.

« Le système de télémanipulation développé est un outil essentiel pour le maintien d’ITER », déclare Bernard Blanc, Directeur du Développement Nucléaire chez Assystem. “Le réacteur sera le plus grand dispositif de fusion jamais développé. Il constitue un environnement durement irradié qui requiert une maintenance régulière, et une fois que les opérations de deuterium-tritium commenceront en 2035, la seule façon sûre d’y pénétrer se fera grâce aux machines et outils télé-manipulés. » 

Vers la complétion d’un projet hors du commun

Le système de télémanipulation du « divertor » du réacteur représente une partie essentielle de la réalisation du projet lancé en 2007, qui ambitionne de répliquer le processus de production d’énergie du soleil et d’atteindre le premier plasma à l’horizon 2025. 

Assystem, qui a achevé avec succès au 1er trimestre 2019 la conception préliminaire du système de télémanipulation, prévoit plusieurs recrutements sur l’année 2020 pour renforcer l’équipe en charge et préparer la finalisation totale de la conception, qui débutera au 1er trimestre 2021. 

« La complexité technique du projet de système de télémanipulation du réacteur ITER est à la fois une stimulation et une récompense. » déclare Stephen McTeer. « C’est une opportunité unique et considérablement importante en termes de formation de la prochaine génération d’ingénieurs. »

Actualités connexes

07.02.2024
| Actualité

Assystem et Dassault Systèmes s’associent pour accélérer le développement des réacteurs modulaires avancés

Voir plus
01.02.2024
| Événement

Le Digital au service de la performance opérationnelle du parc nucléaire français

Voir plus
30.01.2024
| Actualité

Assystem poursuit sa croissance et ambitionne de recruter en France 1 500 nouveaux collaborateurs en 2024

Voir plus