Antoine travaille dans l'industrie depuis 5 ans et souhaite aujourd'hui contribuer à la relance du nucléaire français. Assystem est donc une entreprise qui l'intéresse. Cependant, Antoine est également quelqu'un d'ambitieux. Il aimerait rejoindre un groupe qui pourrait lui permettre de progresser et d'accéder éventuellement à des postes à hautes responsabilités. Il se pose la question suivante : "Est-ce qu'Assystem accompagne l'ambition de ses collaborateurs pour leur permettre de faire carrière ?".

Dans le quatrième épisode de Switchers, nous avons invité Stéphane Aubarbier, Directeur Général Délégué, pour répondre à la question d'Antoine.

Quand je regarde l'ensemble des équipes de management d'Assystem, 75 % d'entre eux ont commencé leur carrière comme jeune ingénieur chez Assystem.
Stéphane Aubarbier Directeur Général Délégué

ANNONCE SPONSORING

Switchers vous est proposé par Assystem. Vous souhaitez accélérer la transition énergétique partout dans le monde ? Rejoignez Assystem et le collectif des Switchers ! Créons ensemble un futur énergétique fiable et viable pour tous.

GÉNÉRIQUE

VOCAL CANDIDAT

« Bonjour, je m’appelle Antoine. Cela fait 5 ans que je travaille dans l’industrie et j’ai aujourd’hui envie de contribuer à la relance du nucléaire français, de m’engager dans quelque chose dans lequel je crois. Et le nucléaire, j’y crois. Assystem est donc une entreprise qui m’intéresse. Mais je suis aussi quelqu’un d’ambitieux. Et j’aimerais m’engager dans un groupe qui pourrait me permettre de m’élever à des postes pourquoi pas hauts placés. D’où ma question : est-ce qu’Assystem accompagne l’ambition de ses collaborateurs pour leur permettre d’avoir une belle carrière professionnelle ? Merci ! »

INTRODUCTION

Bienvenue dans Switchers ! Switchers, c’est un lien direct entre le groupe Assystem et les candidats qui souhaitent postuler et qui s’interrogent sur le fonctionnement de l’entreprise. Carrière, management, engagements, valeurs… dans Switchers, pas de sujet tabou. Vous nous envoyez votre question en vocal, directement via WhatsApp, le lien est disponible dans le résumé du podcast. Un vocal est sélectionné dans chaque épisode et un Switcher vous répond.

Les Switchers, ce sont les collaborateurs d’Assystem. Ils sont plus de 6000 aujourd’hui à accompagner des projets au service de la transition énergétique. Et ils seront encore plus nombreux demain, peut-être avec vous, si vous décidez de rejoindre leur collectif en postulant sur assystem.com.

INTERVIEW

Anne-Charlotte : Nous avons donc entendu en début d'épisode la question d'Antoine. Merci Antoine pour votre vocal. Votre question concerne la possibilité d'être accompagné dans l'évolution de sa carrière au sein du groupe Assystem. Pour vous répondre, j'ai invité un Switcher. Et pas n'importe lequel. Stéphane Aubarbier, Directeur Général Délégué d'Assystem. Bonjour Stéphane.

Stéphane : Bonjour Anne-Charlotte.

Anne-Charlotte : Stéphane, vous êtes donc aujourd'hui Directeur Général Délégué d'Assystem. Mais l'accès à ce poste, c'est le résultat d'une longue carrière dans le groupe où vous avez pu évoluer. Est-ce que vous pouvez nous dire quand vous êtes rentré dans l'entreprise et quel a été votre parcours ?

Stéphane : Je suis rentré chez Assystem en 1990 et j'en suis parti en 1997. J'y suis revenu en 2002 et je n’en partirai pas avant 2030. Et je suis rentré chez Assystem comme ingénieur d'essais. Par la suite, j'ai commencé à être chef de projet. J'ai évolué dans la filière technique et projets. Et puis, comme ça ne me plaisait pas plus que ça, en tout cas, j'ai l'impression d'avoir fait le tour, et je voyais que je prenais plus de plaisir à faire du commerce qu'à faire de la technique, j'ai proposé de prendre un job de commercial, ce qu'on m'a refusé.

Je l'ai fait quand même et plutôt que d'être viré, j'ai été récompensé. J'ai pris la direction du développement de ce qui était à l'époque chez Assystem, le secteur automobile.

Je suis parti en 1997 d’Assystem et je suis revenu en 2002 pour redéployer, pour redévelopper, comme dans un job de business développement, le secteur de l'énergie et du nucléaire en particulier, qui n'était plus qu'un tout petit secteur chez Assystem, puisque les investissements en France dans le domaine du nucléaire arrivaient à terme.

C'était le moment où ça s'arrêtait, et que dans notre métier, dans le métier d'ingénierie, nos activités sont strictement proportionnelles au montant d'investissement. Donc c'est facile à voir. Mais on avait l'espoir que ça allait repartir. Donc j'ai commencé à m'occuper du développement commercial du nucléaire. Et puis au bout de trois ans, en 2005, j'ai repris des fonctions opérationnelles sur des périmètres techniques, sur des périmètres d'opérations diverses et variées, jusqu'en 2017, où j’ai pris la direction générale du groupe Assystem.

Anne-Charlotte : Alors il y a une question qu'on peut se poser en écoutant votre témoignage : est-ce que votre parcours n'est pas un peu une exception au sein d'Assystem ou est-ce que finalement, c'est un possible qui s’ouvre à tout le monde ?

Stéphane : Des directeurs généraux, il y en qu’un. Forcément, il n'y a pas d'autres parcours de cette nature-là qui existent par construction. Mais finalement, quand je regarde l'ensemble des équipes de management d'Assystem, à commencer par les équipes qui sont présentes au comité exécutif et les patrons de Business Units, les directeurs opérationnels, les patrons d'agences, les directeurs de projets : finalement, 75 % d'entre eux ont commencé leur carrière comme jeune ingénieur chez Assystem.

Donc, il est toujours possible d’évoluer. Après, comme je l'ai dit tout à l'heure, je pars en 2030. Donc peut être que, à ce moment-là, il y aura sûrement une place à prendre, peut-être plus tôt.

Anne-Charlotte : Alors, vous avez aujourd'hui atteint le plus haut niveau de responsabilité. Qu'est-ce qui vous stimule encore dans votre travail au quotidien chez Assystem ?

Stéphane : Ce qui me stimule d'abord, c'est le fait de travailler sur une activité qui a du sens pour moi, travailler sur l'accélération de la transition énergétique. C'est fondamentalement ce qui m'intéresse le plus. Donc, si on veut travailler sur l'accélération de la transition énergétique, et pas seulement en France, partout dans le monde, c'est dans des sociétés comme Assystem qu'il faut travailler.

Il n'y en a pas tant que ça dans le monde à le faire. On est dans le top 3 mondial dans ce domaine-là. Donc ça, c'est la première raison. C'est une raison quand même assez fondamentale. La deuxième raison, qui finalement est tout aussi fondamentale compte tenu de mon parcours, c'est que j'aime bien les gens avec qui, avec qui je travaille et donc c'est plutôt sympa de travailler avec des gens dans un environnement de gens que l'on aime.

Anne-Charlotte : Alors, pour conclure cet épisode de Switcher, est ce que vous avez un message à faire passer à Antoine qui nous a fait part de son ambition ? Un message qui peut aussi intéresser toutes celles et tous ceux qui nous écoutent.

Stéphane : Le message que d'abord j'ai envie de faire passer à Antoine, c’est que s'il veut travailler et pouvoir progresser, c'est mieux de travailler sur un sujet et de faire un job qui l'intéresse. Le monde est relativement bien fait, on est bon dans ce qu'on aime faire, donc il faut quand même aimer ce qu'on va faire. Donc il faut choisir un secteur qu'il aime et une activité en fait qu'il aime.

Ensuite, le deuxième sujet, c'est probablement en tout cas si on rentre chez Assystem, il y aura de l'espace. Parce que quand je regarde les enquêtes faites auprès des collaborateurs non seulement en France mais partout dans le monde, le premier élément qui est remonté dans les enquêtes collaborateurs, c'est le fait que les gens ont le sentiment d'avoir de l'autonomie, d'avoir de l'espace de liberté.

Donc c'est bien d'avoir de l'espace de liberté, mais faut l'occuper. Donc mon deuxième conseil, c'est d'oser, c'est de faire des choses. En fait, ça, c'est mon deuxième conseil et mon troisième conseil, c'est que quoi qu'il en soit, on ne sait jamais trop, surtout quand on commence, en tout cas, moi, quand j'ai commencé à travailler, je ne savais pas ce que c'était que le métier d'ingénieur.

J'avais une représentation, mais je n'étais pas sûr de ce que c'était. Je ne savais pas ce que c'était que gérer des projets. Je ne savais pas ce que c'était que faire du commerce. Et finalement, il faut essayer plusieurs directions. Il ne faut pas hésiter à essayer différentes directions quand on est jeune et faut réussir. Il faut choisir celles dans lequel on prend du plaisir, dans lequel on a du fun.

Donc mes trois conseils à Antoine sont ceux-là. Bon, après, chez Assystem, je suis sûr qu'il va les trouver. Donc s’il ne sait pas où aller, si Antoine, tu ne sais pas où aller, viens chez Assystem !

OUTRO

Eh bien merci beaucoup Stéphane, c'était un échange très inspirant. J'espère que cette discussion a permis de répondre à la question d'Antoine et à toutes celles qu'on a reçues en lien avec cette thématique.

Si vous aussi vous souhaitez poser une question sur le fonctionnement d’Assystem, sur le parcours professionnel qui pourrait être le vôtre, envoyez-nous tout simplement un vocal WhatsApp via le lien disponible dans le résumé de l’épisode et sur les réseaux sociaux du Groupe. Nous essayerons de répondre à toutes les questions dans ce podcast. Et si vous souhaitez rejoindre le collectif des Switchers et accompagner des projets au service de la transition énergétique, et bien vous pouvez postuler sur le site Assystem.com

C’était Switchers, un lien direct entre le groupe Assystem et les candidats qui souhaitent postuler et qui s’interrogent sur le fonctionnement de l’entreprise. A très vite pour un prochain épisode !

Les switchers témoignent

Switchers, le podcast
Épisode 11
Demandeur d'emploi ? Assystem vous forme aux métiers du nucléaire !
Dans le onzième épisode, nous répondons à la question de Yuriy concernant les promos nucléaires proposées par Assystem.
AVEC

Floriane Leost

Cheffe de projet recrutement
ET

Robin Schoen

Ingénieur Projet
Switchers, le podcast
Épisode 10
Mobilité professionnelle : est-on accompagné chez Assystem ?
Dans le dixième épisode, nous répondons à la question de Corine concernant la mobilité professionnelle chez Assystem.
AVEC

Benoît Bouverne

NCIO Contract Manager
Switchers, le podcast
Épisode 9
Vie quotidienne chez Assystem : quelle place pour le bien-être au travail ?
Dans le neuvième épisode, nous répondons à la question d'Anna concernant la vie quotidienne et le bien-être des salariés chez Assystem.
AVEC

Emmanuelle Capiez

Vice-Présidente Senior en charge des Ressources Humaines