Mobilité professionnelle : est-on accompagné chez Assystem ?

Corine est ingénieure. Elle a lu que de nombreux pays se sont accordés à la COP28 pour tripler les capacités de production d’électricité nucléaire dans le monde. Cela signifie qu’il y aura de nombreux projets menés un peu partout sur la planète, et elle serait passionnée de participer à cette aventure. L’idée de voyager en France, mais aussi à l’international, est quelque chose qui la motive. Elle se demande si elle peut avoir cette opportunité en postulant chez Assystem.

Pour répondre à la question de Corine, nous avons invité notre Switcher Benoît Bouverne, NCIO Contract Manager.

ANNONCE SPONSORING

Switchers vous est proposé par Assystem. Vous souhaitez accélérer la transition énergétique partout dans le monde ? Rejoignez Assystem et le collectif des Switchers. Créons ensemble un futur énergétique fiable et viable pour tous.

GÉNÉRIQUE

VOCAL CANDIDAT

Corine : Bonjour, je m'appelle Corine, je suis ingénieure. J'ai suivi la COP 28. D'après ce que je comprends, de nombreux pays se sont accordés pour tripler les capacités de production d'électricité nucléaire dans le monde. Concrètement, voyager en France et à l'étranger pour participer à cette aventure, moi, ça me passionnerait. Si je postule chez vous, est-ce que je pourrais avoir cette opportunité ? Merci pour votre réponse.

INTRODUCTION

Bienvenue dans Switchers. Switchers, c'est un lien direct entre le groupe Assystem et les candidats qui souhaitent postuler et qui s'interrogent sur le fonctionnement de l'entreprise. Carrière, management, engagement, valeurs : dans Switchers, pas de sujet tabou. Vous nous envoyez votre question en vocal directement via WhatsApp. Le lien est disponible dans le résumé du podcast. Un vocal et sélectionné dans chaque épisode, et un Switcher vous répond. Les Switchers, ce sont les collaborateurs d’Assystem. Ils sont plus de 7500 aujourd'hui à accompagner les projets au service de la transition énergétique. Ils seront encore plus nombreux demain, peut être avec vous. Vous pouvez rejoindre leur collectif en postulant sur Assystem.com.

INTERVIEW

Anne-Charlotte : Nous avons donc entendu la question de Corine en début d'épisode. Merci Corine pour votre vocal. La question que vous posez est celle de la mobilité qui en effet peut être un facteur de motivation pour les ingénieurs. Et votre interrogation a du sens parce qu'Assystem est présent dans douze pays : en Europe, au Moyen-Orient et en Asie. Mais chez Assystem, la mobilité n'est pas que géographique, elle peut être aussi inter métier ou inter secteur. Et surtout, la mobilité est considérée comme une richesse. Elle est même encouragée et plébiscitée. Chaque année, 400 Switchers en bénéficient. Donc oui Corine, si vous rejoignez Assystem, travailler dans d'autres pays que la France, c'est possible. La preuve par l’exemple avec notre Switcher, Benoît, qui travaille sur la centrale nucléaire en Turquie et qui y est en ce moment même, bonjour Benoît.

Benoît : Bonjour Anne-Charlotte, bonjour à tous et comme vous l'avez précisé, je suis actuellement en Turquie sur la centrale d'Akkuyu qui est en cours de construction donc il pourrait y avoir un peu des bruits de construction, de tracteurs, de manutention, ne vous inquiétez pas, on est en sécurité.

Anne-Charlotte : Alors Benoît, ça fait presque quinze ans que vous travaillez chez Assystem et si j'ai bien compris, vous avez beaucoup bougé durant tout ce temps ?

Benoît : Effectivement, on peut dire ça. Si j'essaye de résumer, j'ai commencé dans le secteur de l'énergie sur la région parisienne avant de me spécialiser dans le nucléaire en allant à Brest. Je suis revenu après sur la région parisienne pendant plusieurs années, sur différents projets avant d'aller à Lyon, l'Egypte et depuis un an et demi en expatriation en Turquie.

Anne-Charlotte : Est-ce qu'il s'agissait à chaque fois de missions longues ou de missions courtes ?

Benoît : C'est vraiment en fonction des projets, tout est possible : de courtes missions, des déplacements en France, à l'étranger, plus ou moins longs, des rotations, jusqu'à l'expatriation ou bien même, pourquoi pas, la relocalisation en France, ou bien encore une fois à l'étranger.

Anne-Charlotte : Alors ce qui est intéressant, c'est que vous avez non seulement changé de ville, de pays, mais aussi de poste et de fonction chez Assystem, n'est-ce pas ?

Benoît : Tout à fait ! Avec chaque mobilité est venue quasiment un nouveau poste, une nouvelle fonction et donc une prise de responsabilité dans un nouveau secteur, un nouveau domaine d'activité et/ou pour un nouveau client.

Anne-Charlotte : Et cette possibilité de prendre des responsabilités en évoluant, elle s'illustre par des chiffres. Chez Assystem, 70 % des managers ont démarré leur carrière dans l'entreprise. Cette mobilité, inter-métier et inter-secteur, elle a impliqué de vous former Benoît j'imagine ?

Benoît : Tout à fait, même si on peut apprendre sur le tas, une prise de poste ou de fonctions nécessite en général une formation. Elle a pu être réalisée par compagnonnage au sein de l'équipe dans lesquelles j'intervenais, par du coaching avec des collègues expérimentés mais qui n'étaient pas forcément à proximité de moi à ce moment-là, et bien entendu par la formation plus classique en interne grâce à nos différents instituts de formation, mais aussi parfois en externe car certaines de nos formations doivent être certifiante afin de, par exemple, accéder à des sites nucléaires.

Anne-Charlotte : Ce sont vos managers qui vous ont orienté vers ces opportunités ou est-ce que c'était à votre initiative et quel accompagnement avez-vous reçu ?

Benoît : Je vais faire une réponse un peu nuancée à la première question : la première mobilité m'a été proposée par mon manager. Il a su être convaincant ou j'ai été facile à convaincre, je ne sais pas, mais j'ai dit oui car le défi me plaisait. J'ai pris goût, apparemment, à ça. Donc à mon retour, j'ai fait part à mon manager que si des sujets intéressants, challengeant, arrivaient dans la société, dans une autre région, dans un autre secteur, pour une autre fonction, j'étais intéressé à en savoir plus. Apparemment, j'ai été entendu. Obtenir des opportunités, c'est un peu l'ADN d’Assystem, donc que Corine se rassure, il y en aura. Et pour revenir sur la partie accompagnement, bien entendu, on est accompagné pour des déplacements de courte durée en France, notre responsable direct est suffisamment au fait pour répondre aux questions et nous aiguiller avec l'appui des ressources humaines si besoin. Pour des mutations, forcément, c'est un peu plus complexe. L'accompagnement des RH est bien rodé. Quand il faut partir à l'international, on a un service mobilité dédié à l'international qui nous accompagne tout au long du processus, des premières discussions jusqu'à l'obtention des visas, etc., et qui prend encore régulièrement de mes nouvelles maintenant que je suis installé en Turquie.

Anne-Charlotte : Pour conclure, qu'est-ce que ça vous a apporté à vous d'être aussi mobile ?

Benoît : On m'a fait confiance pour prendre une mission dans un autre secteur, dans une autre région, et c'est valorisant. La mobilité m'a apporté une acquisition rapide de compétences, une prise de responsabilité aussi, peut-être un peu plus rapide que si je n'avais pas bougé, sur des sujets qui ont été stimulants. Ça m'a apporté une certaine visibilité aussi en interne aidant à être bien identifié lorsqu'un défi se présente. J'en retire surtout des rencontres enrichissantes, que ce soit avec des collègues, des partenaires ou même des clients. Car Assystem, ce sont des projets et des hommes ou des femmes bien entendu. Petite anecdote, à baigner dans des projets avec plusieurs langues de travail, il nous arrive parfois de nous parler en anglais ou en turc avant de nous rendre compte qu’on est qu’entre francophone et du coup on repart de plus belle en franglais parce que maintenant, forcément, c'est un peu compliqué d'avoir une seule langue.

Anne-Charlotte : Et d'ailleurs, est ce que vous rentrez bientôt en France ou vous allez poursuivre votre aventure à l'étranger ?

Benoît : Ah, bonne question. Rien n'est sûr pour le moment. Le projet sur lequel je suis, Akkuyu, est encore long, très long, et je n'y suis pas depuis si longtemps. Pour la suite, effectivement, ça pourrait être en France où de beaux sujets se lancent avec les EPR 2 et la relance du nucléaire ou bien une autre destination à l'international. Encore une fois, aller à l'étranger, se frotter à plusieurs cultures, on finit par y prendre goût. Comme je l'ai dit plus tôt, je suis sûr qu'il y aura des opportunités, je me fais aucun souci là-dessus.

Anne-Charlotte : Merci Benoît pour le récit de votre parcours. J'espère que cette discussion a permis de répondre à la question de Corine et vous aura donné envie, à vous qui nous écoutez, de rejoindre Assystem. Si vous aussi vous souhaitez poser une question sur le fonctionnement d’Assystem, sur l'aventure professionnelle qui pourrait être la vôtre, envoyez-nous tout simplement un vocal WhatsApp via le lien disponible dans le résumé de l'épisode et sur nos réseaux sociaux. Nous essaierons de répondre à toutes vos questions dans ce podcast. Et si vous souhaitez rejoindre le collectif des Switchers ou devenir collaborateur d'Assystem et accompagner des projets au service de la transition énergétique, et bien vous pouvez postuler sur le site Assystem.com.

C'était Switchers, en lien direct entre le groupe Assystem et les candidats qui souhaitent postuler et qui s'interrogent sur le fonctionnement de l'entreprise. À très vite pour un prochain épisode.

 

La mobilité m’a apporté une acquisition rapide de compétences, une prise de responsabilités un peu plus rapide que si je n'avais pas bougé. J’en retire surtout des rencontres enrichissantes avec des collègues, des partenaires et des clients, car Assystem c’est des projets et des hommes, ou des femmes bien entendu.
Benoît Bouverne NCIO Contract Manager

Les switchers témoignent

Switchers, le podcast
Épisode 9
Vie quotidienne chez Assystem : quelle place pour le bien-être au travail ?
Dans le neuvième épisode, nous répondons à la question d'Anna concernant la vie quotidienne et le bien-être des salariés chez Assystem.
AVEC

Emmanuelle Capiez

Vice-Présidente Senior en charge des Ressources Humaines
Switchers, le podcast
Épisode 8
Alternance : Comment et pourquoi devenir alternant chez Assystem ?
Dans le huitième épisode, nous répondons à la question de Léa concernant l'alternance et les perspectives d'évolution au sein d'Assystem.
AVEC

Hamza Bejtetyene

Alternant chez Assystem
Switchers, le podcast
Épisode 7
Emploi : Quel est le processus de recrutement et d’intégration chez Assystem ?
Dans le septième épisode, nous répondons à la question de Sofiane concernant le processus de recrutement et d’intégration chez Assystem.
AVEC

Caroline Lamberts

Responsable Recrutement France